Tout savoir sur la réglementation thermique rt2012 83

La réglementation thermique rt2012 83 offre un gain de performance aux bâtiments construits après janvier 2013. La réglementation est en vigueur partout sur le territoire français.

Un ménage dépense en moyenne 900 euros en facture d’énergie. Pourtant, il est possible de réduire la facture en optant pour la construction bioclimatique.

Le logement consomme moins d’énergie et exploite les énergies vertes ou renouvelables avec ce concept.

Depuis janvier 2013, les projets d’édification de bâtiment doivent respecter la réglementation thermique 2012 qui a pour objectif de favoriser une construction économique et respectueuse de l’environnement.

CONTACTEZ-NOUS

L’équipe AP BAt répond rapidement et sans engagement de votre part à toutes vos demandes.

Besoin d’informations techniques, de conseils ou d’un devis?
Remplissez en quelques clics les informations ci-dessous

Ou appelez-nous :

04 92 02 97 05 / 04 93 29 12 03

Standard AP Bat

FORMULAIRE DE CONTACT

Nous utiliserons vos nom & email uniquement dans le cadre du traitement de votre demande de contact.
Pour plus d’informations sur comment nous prenons soin de votre vie privée, parcourez notre page de politique de confidentialité.

Tout savoir sur la réglementation RT 2012

Outre le souci de réduire les dépenses énergétiques, la réglementation thermique a pour objectif de limiter le dégagement de gaz à effet de serre. La résidence devient donc plus écologique si l’ensemble des normes a été correctement respecté. La consommation d’énergie primaire est fixée à 50 kWh(ep)/m²/an en moyenne avec cette nouvelle réglementation.

Qui sont les concernés par la RT 2012 ?

La réglementation thermique rt2012 83 touche toutes les constructions neuves avec un permis de construire délivré après le 1er janvier 2013. Ainsi, le propriétaire devra prendre en compte ce dispositif durant son projet d’édification de bureau, de restaurant, de commerce et d’hôtel. Elle intervient pareillement lors de la construction d’un bâtiment à utilisation de logement comme :

  • Maison individuelle
  • Maison accolée
  • Cité universitaire
  • Logement collectif

Les établissements administratifs comme le palais de justice et les tribunaux figurent également parmi la liste des projets neufs concernés. La RT 2012 ne s’applique pas aux petits travaux d’extension et de surélévation. Elle touche exclusivement les projets imposants supérieurs à 150 m². Les normes ne concernent pas pareillement les rénovations sans extension de surface.

Les exigences de résultats de la RT 2012

Au total, il existe 3 exigences de résultats. Le premier concerne le respect du B Bio Max ou du besoin bioclimatique. L’édifice utilise les apports du soleil et exploite la lumière naturelle avec le concept bioclimatique. Le B Bio max limite l’usage de la climatisation, du chauffage et de l’éclairage.

Ensuite, nous retrouvons le coefficient C max ou la consommation d’énergie primaire. L’indice moyenne fixée par la rt2012 83 est de 50 kWh(ep)/m²/an. Cette valeur change toutefois selon l’emplacement géographique du bâtiment, de la surface, de l’altitude et du type d’utilisation. La France est divisée en 8 zones C max avec un seuil de consommation d’énergie primaire différent.

La dernière exigence de résultats est le respect du confort. Grâce à la RT 2012, il est maintenant possible de réduire l’usage du système de climatisation en période estivale. Les centrales nucléaires fonctionnent en plein régime lorsque les foyers utilisent les climatiseurs pour se rafraîchir durant cette saison. La mise en place de l’indice Tic et le confort d’été contribuent à l’optimisation du confort sans recourir à une grande quantité d’énergie.

L’attestation RT 2012

L’attestation rt2012 83 accompagne les normes sur la réglementation thermique.

Elle sert surtout à aider le service municipal de la mairie à étudier rapidement le projet. Le document de début de chantier est à déposer avec la demande de permis de construire. Sans cette pièce justificative, il devient impossible d’avoir l’approbation indispensable pour entamer les travaux. Elle est obtenue à la suite d’une première étude thermique. L’attestation du début de chantier nécessite une signature du maître d’oeuvre ou du maître d’ouvrage avant d’être valide.

La seconde pièce justificative complète la Déclaration Attestant l’Achèvement et la Conformité des Travaux ou DAACT à l’achèvement du chantier. Le document atteste que toutes les normes ont été respectées selon les données inscrites sur le papier.

Le bureau d’études thermiques se rend sur le terrain pour effectuer un diagnostic approfondi. Ce document peut être établi par un architecte, une entité certificatrice homologuée, un diagnostiqueur DPE ou par un contrôleur technique. Le futur propriétaire pourra recevoir un label avec les résultats de l’étude thermique obligatoire.

Qui réalise l’étude thermique ?

Le bureau d’études thermiques effectue toutes les missions relatives à l’application de la rt2012 83.

Le technicien homologué, connu aussi sous le nom de thermicien, est présent durant le diagnostic au début du chantier, mais également lors de l’étude thermique finale signant la livraison de l’édifice.

En dehors de la réalisation de l’étude thermique, le cabinet d’études veille aussi à ce que le client prenne les bonnes décisions. Il peut s’agir de la technologie à utiliser ou de la solution la plus économique en consommation énergétique.

Les recommandations d’un professionnel sont indispensables pour atteindre un niveau de performance énergétique optimale. Le tarif d’une étude thermique réalisée par un professionnel change selon plusieurs paramètres. Il ne faut pas hésiter à demander plusieurs devis pour obtenir l’offre la plus abordable disponible sur le marché. Mais il ne faut pas non plus minimiser la qualité et l’expérience du professionnel.

04 92 02 97 05