Skip to content

Quand faire l’essai d’étanchéité à l’air ?

La réglementation thermique de 2012 / RE2020 a pour objectif de réduire la consommation énergétique des foyers. Effectivement, le ménage figure parmi les secteurs les plus énergivores, même s’il se place derrière l’industrie et le transport. Afin d’atteindre le but, le gouvernement mise sur l’usage de matériau plus performant. Il y a également le concept bioclimatique qui pousse les constructeurs à privilégier les énergies vertes. Enfin, il y a plusieurs exigences de résultat à prendre en compte tout au long de l’élaboration de la résidence du futur.

La déperdition thermique constitue l’un des éléments qui gaspillent le plus d’énergie dans un foyer. Le propriétaire est obligé d’activer au maximum son système de chauffage pour obtenir une température ambiance confortable quand l’édifice est mal isolé. C’est la raison pour laquelle il est indispensable de procéder à un test d’imperméabilité à l’air. Il s’agit d’une pratique exigée pour le maitre d’ouvrage. Elle fait partie de la réglementation RT2012 / RE2020 pour améliorer le confort des maisons pour les occupants. Elle est menée aussi dans le cadre de la lutte contre le gaspillage en électricité.

En quoi consiste l’essai ?

L’essai consiste à mesurer le débit de fuite du logement lorsqu’il subit différents niveau de pression. Le test concerne normalement l’enveloppe. Le matériel utilisé pour effectuer le test est le l’infiltromètre plus généralement connu comme le Blower-door . Il est équipé d’un ventilateur, d’un cadre ajustable en nylon. Ce matériel est placé à une porte ou une fenêtre.

CONTACTEZ-NOUS

L’équipe AP BAT répond rapidement et sans engagement à vos demandes de conseils et devis

Remplissez le formulaire de contact ci-dessous ou appelez-nous au 04.92.02.97.05

Formulaire de contact

Votre nom *
Votre email *
Objet *
Votre message *
Téléphone *

Nous utiliserons vos nom & email uniquement dans le cadre du traitement de votre demande de contact.
Pour plus d’informations sur comment nous prenons soin de votre vie privée, parcourez notre page de politique de confidentialité.

Formulaire de contact

Votre nom *
Votre email *
Objet *
Votre message *
Téléphone *

Nous utiliserons vos nom & email uniquement dans le cadre du traitement de votre demande de contact.
Pour plus d’informations sur comment nous prenons soin de votre vie privée, parcourez notre page de politique de confidentialité.

Comment faire un essai d’étanchéité à l’air ?

L’essai d’étanchéité peut être fait en une seule fois. Cependant pour assurer la qualité, les professionnels effectuent généralement ce test deux fois. Il existe alors deux types communs d’essai d’étanchéité :

L’ essai intermédiaire

L’essai intermédiaire n’est pas une pratique obligatoire. Par contre, elle est nécessaire pour améliorer les travaux par rapport à l’étanchéité de l’enveloppe du bâtit. Puisque cet essai est fait pendant les travaux. C’est-à-dire, lorsque les travaux sur le chantier ne sont pas encore sur le point de se terminer.

2 types d’essai intermédiaire

L’essai local, elle consiste à faire un test pour chaque pièce terminée. C’est une pratique qui permettrait de simplifier le test d’un grand volume. Cela assure aussi une très bonne qualité du travail.

L’essai gros œuvre fermé consiste à effectuer le test en une seule fois pour l’édifice en entier.

L’ essai final 

L’essai final d’étanchéité à l’air est la pratique obligatoire. Cet essai se déroule lorsque que tous les travaux sur le chantier ont été effectués. Il doit précéder la finition de la construction. Le résultat obtenu après ce test est ce qui va être mentionné dans le rapport effectué par le diagnostiqueur. L’obtention ou non d’une certification RT2012 dépend du résultat de ce test. Il est aussi utilisé dans le cadre du la certification PEB qui indique la performance énergétique.

Quels sont les matériels utilisés pour mesurer l’étanchéité ?

Les endroits les plus fréquents qui contiennent des points d’infiltrations sont souvent les plancher, les murs, les appareillages et les trappes.

Les méthodes d’identification de fuite

  • Par la soustraction, elle est plus compliquée, puisqu’il est nécessaire d’effectuer deux mesures. Le résultat obtenu est basé sur des théories.
  • Par l’utilisation d’une caméra thermique : cette méthode permet de localiser les fuites d’air. Les fuites sont identifiées grâce à la différence de la température d’air à l’intérieur et à l’extérieur de la maison.
  • A l’aide d’un fumigène : en produisant de la fumée artificielle à l’intérieur, le fumigène permet d’identifier rapidement les fuites présentes sur l’enveloppe.
  • Par l’anémomètre, cet appareil permet de connaitre la vitesse de l’air. Il doit être placé à des endroits qui pourraient être susceptibles de présenter des fuites. L’anémomètre va lors indiquer une vitesse de l’air supérieur à zéro sur les points d’infiltrations.

Quel est l’utilité du test d’étanchéité à l’air ?

Le test d’étanchéité à l’air est principalement nécessaire pour localiser les fuites. Il a comme objet de contrôler toutes les entrées et sorties d’air. Les courants d’air trop présentent à l’intérieur d’une maison peut avoir des effets sur le réchauffement et la ventilation. Le responsable pourra résoudre rapidement les anomalies au niveau de l’enveloppe lors d’un test intermédiaire. Il n’aura pas besoin d’investir un gros budget pour mener les travaux puisque le chantier est encore en cours. En revanche, il faudra prévoir une ressource financière plus importante si le problème est détecté lors du test obligatoire.

04 92 02 97 05